J’y vais


Je suis conscient des risques, je suis informé, je suis très bien entrainé physiquement et techniquement, et je suis éventuellement accompagné d’un guide.
Reste maintenant à finaliser mon projet.

Refuges et remontées mécaniques

• Réserver sa place au refuge et confirmer 3 jours avant de monter est obligatoire. En cas d’annulation, prévenir le gardien au plus tôt. Sauf en cas de nécessité vitale, votre accès au refuge vous sera refusé en l’absence de réservation.

  • Refuge du Goûter
  • Refuge de Tête Rousse
  • Refuge des Grands-Mulets
  • Refuge de Tré la Tête
  • Refuge des Conscrits
  • Abri Vallot
  • Refuge Gonella

 

– Refuge du Goûter : +33 (0)4 50 54 40 93; Réservation : refugedugouter.ffcam.fr

– Refuge de Tête Rousse : +33 (0)4 50 58 24 97; Réservation : refugeteterousse.ffcam.fr

– Refuge des Cosmiques : +33 (0)4 50 54 40 16

– Refuge des Grands Mulets : +33 (0)4 50 53 57 10

– Refuge de Tré la tête : +33 (0)4 50 47 01 68 ; www.trelatete.com

– Refuge de Durier : +33 (0)6 89 53 25 10;  refugedurier.ffcam.fr

– Refuge des Conscrits : +33 (0)4 79 89 09 03 ; refugedesconscrits.ffcam.fr

– Abri Vallot : uniquement en situation de détresse

– Refuge Gonella : +39 (0)165 885 101; www.rifugiogonella.com

– Refuge Monzino : +39 (0)165 809 553 ; www.rifugiomonzino.com

ATTENTION : CAMPING INTERDIT (Site Classé, R.111-42 Code de l’Urbanisme)
Depuis l’été 2013, un dispositif mis en place par la préfecture de la Haute Savoie fait respecter cette interdiction. Seul le bivouac en altitude, du coucher au lever du soleil, est toléré sur le territoire de la commune de Chamonix par arrêté municipal n°102/92

• Se renseigner sur les remontées mécaniques (horaires, tarifs).

Compagnie du Mont Blanc : Tél. +33 (0)4 50 53 22 75 ; www.compagniedumontblanc.fr

Téléphérique de l’Aiguille du Midi : +33 (0)4 50 53 22 75

Téléphérique de Bellevue : +33 (0)4 50 54 70 93

Tramway du Mont-Blanc : +33 (0)4 50 53 22 75

Funivie Monte Bianco : +39 (0)165 89 925; www.montebianco.com

Météo et conditions

• Prendre connaissance des bulletins météorologiques (et des Bulletins d’estimation du Risque d’Avalanche disponibles en période hivernale).

CARRE_OFFICE

– Web : www.meteo.fr ou www.chamonix.com ou www.chamonix-meteo.com

– Répondeur : +33 (0)8 99 71 02 74

– Office de Haute Montagne : +33 (0)4 50 53 22 08 ; www.chamoniarde.com

– Bulletin du Val d’Aoste : +39 (0)165 272 333 ; www.regione.vda.it

 

 

 

 

Savoir s’adapter et renoncer

• Ne jamais partir seul.

• Prendre le temps d’apprendre et de progresser : repousser l’ascension pour une acclimatation suffisante, l’envisager seulement lorsque la maîtrise du terrain, des techniques et l’entraînement sont acquis.

• Adapter son jour d’ascension en fonction de l’occupation des refuges.

• Adapter son ascension à la météo et aux conditions nivologiques (report, annulation).

• En cas de dégradation météo, savoir renoncer.

• Réussir grâce à un effort dosé : un marathonien peut ne pas parvenir au sommet.

• Savoir s’hydrater et s’alimenter correctement et régulièrement.

• Interrompre l’ascension et redescendre immédiatement aux premiers signes sérieux du MAM.

Renoncer, c’est se donner le choix de rester en vie.

3 Niveaux de MAM :  

Maux de tête 1 point
Manque d’appétit / nausées 1 point
Insomnie 1 point
Vertiges 1 point
Maux de tête ne cédant pas à 1g d’aspirine ou de paracétamol 2 points
Vomissements 2 points
Essoufflement au repos 3 points
Fatigue anormale 3 points
Baisse de la quantité des urines 3 points

Conduites à tenir :

De 1 à 3 points : MAM léger

Poursuite de la progression si les symptômes disparaissent avec la prise d’aspirine ou de paracétamol.

De 4 à 6 points : MAM modéré

Repos 24 h au refuge avant de continuer la progression.

> 6 points : MAM sévère

Il est impératif de redescendre : risque vital !

En cas d’accident

À 4 810 mètres, la moindre faiblesse peut être fatale et on ne saurait pécher par ignorance ou par inconscience. Un équipement mal adapté/maîtrisé, des conseils techniques ou météo négligés, une méconnaissance du terrain peuvent avoir des conséquences dramatiques.

Si vous êtes témoin d’un accident, vous devez respecter les consignes habituelles du secourisme :

PROTEGER

• Eviter le sur-accident (avalanche, chute de pierres ou de glace, crevasse) en mettant à l’abri les témoins.

• On ne déplace jamais une victime, sauf si elle est exposée à un danger imminent. Dans ce cas, on prend garde à maintenir l’axe tronc/cou/tête et on cherche à l’isoler du froid.

ALERTER

112• Par téléphone (voir ci-dessous) ou radio (150 Mhz).

• Si aucun moyen ne fonctionne, il faut envoyer un messager, si possible accompagné, pour prévenir au refuge le plus proche ou trouver une zone d’alerte. Les refuges sont équipés de balises de secours.

• L’intervention du PGHM est à envisager dès lors qu’il n’est plus possible de gérer la situation soi-même.

 

 

 

Appeler les secours
Europe : 112

France (PGHM de Chamonix) : +33 (0)4 50 53 16 89

Italie (Vallée d’Aoste) : 118 ou Secours Alpin Valdotain : +39 (0) 800 800 319 / +39(0)800 319 319

• L’alerte doit comporter un message précis : lieu, altitude, point caractéristique, repères vestimentaires, nombre des victimes, nature des blessures, nom et numéro de portable.

SECOURIR

Secours• Ce sont les gestes de premier secours. Ces gestes doivent être connus et comprennent la sécurisation d’une victime, l’arrêt d’une hémorragie, la libération des voies aériennes, le massage cardiaque, la sécurisation d’une victime, etc.

• En fonction du terrain, essayez de dégager une zone d’atterrissage.

• A l’approche de l’hélicoptère (si les conditions le permettent) : empêcher tout équipement de s’envoler, s’identifier en levant les deux bras en Y (« Yes »). Lors du posé de l’hélicoptère, s’accroupir et ne plus bouger.